Mittwoch, 02 August 2017 06:26

Camp de vacances: l’association pour le développement de la jeunesse de Leverkusen se montre inquiète au sujet de leur lieu de destination d'été au Sud de la France

Leverkusen

Il paraît que dans un camping dans le Sud de la France se trouvèrent des bâtiments et même une fosse d’évacuation  non autorisés.

Le maire d'un village provençal en Ardèche aurait été frappé par ce fait, qui pose à présent des vrais problèmes au propriétaire du lieu. Angela Merkel et le Président français Emmanuel Macron ont été mis au courant par écrit de cette affaire. En quoi cela nous intéresse ?

 

 

En fait, il s’agit de la cuisine, des toilettes, des fondations en béton pour plusieurs conteneurs et d’une fosse d’évacuation, se trouvant sur le site du légendaire camping privé de l’association pour le développement de la jeunesse Sankt-Antonius.

Le nombre d'enfants et de Jeunes de Leverkusen qui ont passé leurs vacances depuis 2006 avec l'organisation cherche dans les milliers. Il y a onze ans, les Voyageurs de l’association Antonius avait acheté un camping privé en Ardèche. A l’époque il y avait fosse d’évacuation, et depuis ils ont progressivement élargi l'espace en fonction de leurs besoins.

Depuis 60 ans, en voyage

Le premier voyage de l’association Antonius fut organisé il y a 60 ans par le jeune Kaplan Leo  Verhülsdonk. A cette époque, on ne voyageait pas très loin, la Forêt-Noire devrait suffire.

Mais on élargissait son horizon jusqu'à ce que l’on ait finalement pris racine en France. Pendant des décennies, les voyages se déroulaient sous l'organisation de la paroisse de Leverkusen Wiesdorf. Après que celle-ci s’est retirée, une association privée s’est formée.

Cette année encore des centaines de Jeunes de Leverkusen passeront un temps de rêve avec le Canoë-Kayak, Farniente, Escalade, Randonnée, Amour, Feu de camp et un peu de Culte.

Les voyages sont légendaires. Certains enfants, aujourd'hui de la partie, ont des grands-parents qui faisaient déjà, il y a 60 ans, ces voyages de vacances en été sous la tente et organisés par la paroisse.

Un groupe de 195 enfants et adolescents est là depuis le début des vacances, une deuxième troupe de 135 « garnements » part le 1er Août au Sud de la France. Coût: 495 euros pour trois semaines, tout compris: en Bus de la Sce HEBBEL, Surveillance, excursions, repas, camping.

Le nouveau maire est très exact

La misère a suivi son cours, après que le village de Saint Julien de Peyrolas ait élu un nouveau maire. Le nouveau ne prend apparemment les règles pas si à la légère méditerranéenne comme le faisait Madame le maire précedent.

 « Nous ne savons pas ce qui va se passer », dit Michael Prenzlow, que nous avons joins par le téléphone portable dans le Sud de la France. Avec l’aimable Madame l’Ex-Maire nous avons toujours pu nous mettre d’accord oralement sur chaque construction, chaque règlement de sécurité, tel que la construction d'une grande cuisine, l'acquisition d'un séparateur de graisse et même d’une alarme d'inondation électronique.

Manifestement on avait fait trop de confiance, car apparemment personne n’avait pu compter avec un éventuel changement des conditions.

Initialement il était prévu par ordonnance, que le démontage des installations se fasse immédiatement, mais a pu être déplacé suite à l’intervention des membres de l’association et avec l'aide d'un avocat, de sorte que les voyages soient garantis cet été.

Mais l'argument retenu par le tribunal n’était pas celui qui évoque que pour des centaines d'enfants les vacances n’auraient pas lieu, mais celui qui fait allusion aux nombreuses lettres en attente d’être traduits. Dans le journal local « Midi Libre », les « allemands » étaient souvent sujet en été, il y a eu toujours des articles sur les voyages de jeunes.

La grande misère avec le nouveau patron de la ville furent déjà trois fois sujet dans le « Midi Plusieurs Français seraient venu au camp et auraient déclaré leur solidarité avec les gens de la Place Antonius, dit Prenzlow, que l’on appelle sur place « le directeur ». Prenzlow: „« De plus nous laissons énormément d'argent chaque année dans la région. Nous achetons la nourriture  -. Tout ce qui est frais, le centre de matériaux de construction a toujours bien profité de nous, nous faisons réparer des voitures, et en outre les jeunes dépensent leur argent de poche dans la ville "

L’Association pour le développement des jeunes Antonius entretient des bonnes relations avec le bureau des jeunes de Leverkusen  dit Prenzlow. Pour les enfants dont les parents n’ont pas les moyens pour payer le voyage, l’administration participerait aux dépenses de Voyage.

En septembre on plaide

Le résultat du inexorable processus officiel en cours n’est pas pour demain, personne n'ose encore émettre un pronostic, même pas l'avocate française. Pour les oreilles allemandes l’affaire est claire: Pas d’autorisation – pas de terrain de camping. Le débat principal aura lieu à Nîmes en Septembre.

Une personne est probablement particulièrement touchée par l’affaire : Leo Verhülsdonk, le père fondateur de voyages de jeunesse de Wiesdorf. Entretemps il a aujourd’hui 90 ans et il passe avec les jeunes les vacances au camping à Saint Julien de Peyrolas. Peut-être ce sera la dernière fois.

 

 

– Quelle: http://www.ksta.de/28083748 ©2017


 

Letzte Änderung am Mittwoch, 02 August 2017 06:34
   
© Jugendförderung St.Antonius Leverkusen e.V .